Impatience: le piège de toute personne ambitieuse

Un de mes mentors est un marchand d'art. Il est spécialisé dans l'art du moyen âge. La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, il m'a montré une partie de sa collection personnelle. Impressionné par la taille de la collection, j'ai demandé combien de temps il fallait pour tout accumuler.

Il a dit «45 ans», puis il a ri quand j'ai semblé surpris. Il a continué:

«Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez acheter en une fois. Ce n’est pas comme aller à l’IKEA. Il faut du temps pour accumuler quelque chose de valable dans la vie. Tout d’abord, parce que vous n’avez pas l’argent nécessaire pour tout acheter en même temps. Deuxièmement, tout n'est pas toujours disponible. Vous devez attendre la bonne opportunité. "

Et attendre est l'une des choses les plus difficiles de la vie. Mais si vous regardez attentivement autour de vous, vous verrez de nombreux exemples de personnes qui ont attendu la bonne occasion.

Prenez tous les investisseurs qui ont acheté des actions et de l'immobilier lors de la crise financière qui a débuté en 2008. Cette récession a duré plusieurs années. Récemment, j'ai parlé à quelqu'un qui a investi une grande partie de ses actifs en bourse entre 2009 et 2011.

Il a économisé la majeure partie de son argent au cours des années qui ont conduit à la crise. Pas parce qu’il avait prédit la crise financière mondiale provoquée par les prêts hypothécaires à risque, mais parce qu’il ne savait simplement pas quoi faire. Il a donc passé son temps à apprendre à investir.

Il n'a pas non plus suivi le marché. Au lieu de cela, il a économisé son argent - et n’a pas été tenté de l’investir simplement parce que «l’économie est excellente».

Mais ce n’est pas ce que la plupart des gens font en période de prospérité. Quand nous voyons que l’économie est en croissance, nous pensons que c’est le bon moment pour investir et dépenser.

Nous sommes optimistes et faisons confiance au marché. Alors que faisons-nous? Nous recherchons de «bons» investissements. Nous sommes tous devenus des investisseurs à temps partiel.

Mieux encore, nous prenons de mauvaises décisions sans lire un seul livre sur l’investissement ni obtenir les conseils de personnes bien informées. C’est devenu un comportement humain standard au 21ème siècle.

Benjamin Graham, auteur de The Intelligent Investor et mentor de Warren Buffett, a écrit ceci en 1949:

"L'investisseur intelligent est un réaliste qui vend à des optimistes et achète à des pessimistes."

En d'autres termes: l'investisseur à long terme gagne toujours pour une raison.

La patience

Ce n’est pas seulement crucial pour la création de richesse. Lorsque vous souhaitez acquérir des compétences et faire du bon travail, l'impatience est l'un de vos plus grands ennemis.

Léonard de Vinci, considéré comme l’un des plus grands artistes de l’histoire, a compris le danger de l’impatience.

Dans Mastery de Robert Greene, j’ai lu que la devise de Leonardo était ostinato rigore, ce qui se traduit par «obstination rigoureuse» ou «application tenace».

Chaque fois qu'il travaillait sur un projet, il se rappelait qu'il aborderait son travail avec la même vigueur et la même ténacité qu'il a toujours montrées. Leonardo n'a jamais négligé les détails de son travail. Cela prend de la patience.

Trouver du plaisir dans la douleur

Alors, comment appliquez-vous la patience à votre vie? Une chose que j’ai trouvée utile est d’adopter le même état d’esprit que Leonardo.

Si votre travail n’est pas difficile, vous ne le faites pas très bien.

C’est un moyen idéal pour mesurer votre travail au quotidien. Et la journalisation est un outil essentiel pour cela. Je ne peux penser à rien d’autre qui soit aussi efficace pour vous fournir une rétroaction quotidienne.

Avoir un mentor est très proche. Cependant, le problème est que vous ne pouvez souvent pas parler à votre mentor tous les jours. Mais ton journal est toujours là.

Lorsque vous essayez d’atteindre vos objectifs, de vous améliorer et de mener une vie meilleure, vous souhaitez accélérer certains moments.

Le livre que vous écrivez, la présentation que vous faites, les affaires que vous bâtissez, les choses ne peuvent pas arriver assez vite. Il n’ya rien de mal à vouloir que les choses se passent rapidement. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises et les entreprises innovent.

Mais nous devons comprendre qu’il ya une différence entre le désir de réaliser des choses et l’impatience. Le premier vous aide, le dernier vous nuit, en particulier votre créativité.

Comme Robert Greene écrit dans Mastery:

"Le plus grand obstacle à la créativité est votre impatience, le désir presque inévitable d'accélérer le processus, d'exprimer quelque chose et de faire des vagues."

Les grosses éclaboussures ne se produisent pas. Le succès du jour au lendemain n'existe pas. Nous devons nous en rappeler chaque fois que nous sommes impatients. Cela arrive à toute personne ambitieuse.

Les gens qui ne font jamais rien de leur vie ne souffrent pas de cela. Seules les personnes qui travaillent dur et qui tentent d’avoir un impact le font.

Vois-le de cette façon. Vous avez passé assez de temps pour arriver là où vous êtes - ne le ratez pas en voulant aller trop vite. Passez plus de temps sur votre travail. En être fier. C’est la seule façon de faire du très bon travail.

Voulez-vous obtenir gratuitement mes meilleurs conseils en matière de productivité?

J'ai créé un livre électronique avec 5 astuces, des exercices et une formation vidéo que vous pouvez utiliser pour obtenir des résultats immédiats. Curieuse?

Cliquez ici pour obtenir le livre.